Introduction aux couleurs des plantes et des fleurs



Toutes les plantes et les fleurs sont différentes, ou par leur couleur, par leur forme ou par le parfum qu'elles dégagent. Mais toutes produisent de la vie dans nos jardins et maisons.



Depuis les temps les plus éloignés, les fleurs nous parlent. Elles nous racontent l'histoire d'une vie, et surtout, elles nous racontent l'histoire de notre vie. Parfois elles nous parlent de l'amitié et de l'amour ; parfois de décès, de l'indifférence ou de la solitude. Il faut seulement savoir les écouter et savoir les interpréter.

Les fleurs symbolisent l'expression animique de la nature humaine. Suivant la culture, celles-ci peuvent représenter des personnes de différentes qualités, selon leur espèce botanique. Mais certains vont plus loin et affirment que "la fleur nous conduit à la sensibilisation de l'âme, à la sagesse universelle. Celui qui perd la sensibilité de s'étonner de la beauté d'une fleur, laisse mourir son âme". Par conséquent, on peut dire que les fleurs sont la représentation la plus digne de l'éternelle jeunesse : un esprit jeune ne cesse jamais d'être surpris de la beauté d'une fleur.

Il est de coutume de donner des fleurs quand on veut exprimer ses sentiments , des fois positifs et des fois négatifs. Le mieux est de savoir quel est le langage de chacune des fleurs pour savoir quelle sera le meilleur choix pour chaque occasion. Parce que ce n'est pas la même chose de donner un alelí qu'une anémona sauvage ; la première signifiant la beauté durable, tandis que cette dernière représente le dégoût.

On croit que le langage des fleurs a commencé à Constantinople aux environs de l'année 1600 et il a été introduit dans la culture occidentale en l'année 1716, quand María Wortley Montagu, qui avait vécu un temps en Turquie avec son mari, a porté ce langage en Angleterre.

L'intérêt pour la signification des fleurs n'a pas tardé à être réveillé, et cette passion a été propagée rapidement à la France, où on a précisément écrit un livre avec le titre "Le langage des Fleurs", qui a été considéré comme assez osé, puisqu'avec les 800 échantillons floraux, certaines des descriptions se sont avérés scandaleuses et ont dû être atténuées dans la traduction anglaise de l'oeuvre.

La véritable époque de splendeur du langage des fleurs a été le Romanticisme, quand les amants l'utilisaient pour communiquer. Ce langage se transférait de génération en génération comme un secret familial. Mais sa signification était tellement étendue qu'il allait au-delà des limites simplement affectueuses.